Loi de finances 2012

Suivez l’actualité avec Retaill & Co en vous abonnant à ma lettre mensuelle.
(0)
31
Janvier
2013

Les différents placements possibles

Categories: Actualité vu par Retaill & Co.

Les différents placements possibles

On peut tous s’accorder pour dire qu’actuellement laisser son argent à la banque ne rapporte pratiquement plus grand chose (je devais même vendre mon grenier mais au final que ferais-je de 5/7 000 euros?). C’est pourquoi beaucoup de gens ont pour idée de placer leur argent autrement et donc d’investir efficacement pour assurer encore plus de revenue. Encore faut-il savoir comment investir.

Investir et placer son argent n’est donc pas une action insurmontable. En effet avec quelques bases en finance, il est possible de réussir à trouver des placements intéressants. Cependant, le réel enjeu reste avant tout de savoir comment dégager un maximum de revenus en minimisant les risques, chose qui est nettement plus compliqués. Ainsi en amont, l’investissement de son propre capital nécessite un long travail de réflexion pour dégager et mettre en valeur ses besoins, ses attentes, ses revenus, son degré de risque consenti et surtout de ses objectifs, à court, moyen ou long terme qui sera la base pour ensuite établir une stratégie d’investissement. Car il existe un nombre très important de placement possible allant d’un placement à faible risque à un placement à haut risque. L’idéal est surtout de trouver un compromis lors d’un investissement permettant de pouvoir associer un placement amenant le plus de rendement possible (souvent à haut risque) et un placement sécurisé (souvent à faible revenu). Il est donc primordial de bien anticiper ses placements et d’avoir une gestion de document irréprochable de toutes les informations concernant les différents placements possible (Risque, Durée).

Il est donc vivement conseillé de connaître les différentes sortes de placements possibles allant du moins risqués au plus risqués. Dans les placements sans risques, on retrouve ainsi le livret réglementé (Livret A, LDD, Livret jeune, LEP), le livret non réglementé, l’épargne logement, les fonds à capital garanti et l’obligation. Ces placements permettent, à défaut d’être très attractifs en terme de rendement, d’assurer un risque minimal voir nul. Il y a ensuite les placements à risques qui si ils garantissent des retours sur investissement bien plus important, ne garantissent pas un résultat exact. On retrouve dans cette catégorie l’assurance vie (Risque Modéré à Elevé), les placements en Bourse (Risque élevé), l’investissement sur l’or, l’investissement dans les devises (Forex) et l’immobilier (Location).


Investir ou pas son argent dans une de ces formes de placement est avant tout décidé par la durée du placement en question. En effet, une stratégie radicalement différente doit être adoptée en fonction de la volonté de placer à court, moyen ou long terme. Cela entraine le choix de choisir un placement risqué ou plus sécurisé. Les placements, autre que la banque peuvent donc se révéler très attractifs et judicieux. Encore faut-il savoir combiner ses connaissances dans les types de placements, ses propres objectifs, ses revenus et son projet pour pouvoir investir de manière efficace.

 

Commentaires (1)

  • Wilfried Boulet
    31 Janvier 2013 à 10:11 |

    Personnellement je ne classe pas l’immobilier et la bourse dans les risques élevés, en se basant sur une stratégie Buy and hold pour la bourse pour la bourse par exemple les risques sont d'après moi très faibles (car étude de risque en amont), idem pour l'immobillier, avec une bonne stratégie et les assurances adéquates les risques seront très faibles.

    Je trouve les devises et l'or beaucoup moins stables car beaucoup plus sujettes aux fluctuations du marché (et il me semble que l'on ne peut pas être détaxé après un certains temps de détention pour l'or comme avec le PEA par exemple mais je peux me tromper)



Poster un commentaire

Vous êtes indentifier en tant qu'invité.

Nombre de caractères limité à 1000

Annuler Poster un commentaire...