mon premier investissement

Mon premier achat / revente immobilier : 9 000 euros de plus-value en 2 semaines

En 2009 à 21 ans j’allais finir mon alternance à la Société Générale à Paris, et je mettais constitué un apport de 25/30 000 euros suite à mes affaires faites sur internet, épargne accumulée et à mon achat d’actions Société Générale qui m’a permis de doubler ma mise en 1 an.

Je suivais les graphiques de Jacques Friggit, nous devions (c’était mathématique hein) subir un grand krach immobilier. Nous étions en août 2009, j’avais commencé à m’intéresser de près à l’immobilier locatif à Tours pour profiter de cette opportunité de baisse des prix.

J’étais par ailleurs locataire de ma résidence principale et je n’ai détenu ce premier studio que 2 semaines afin de le revendre 50% plus cher ce qui m’a valu de gagner 9 000 euros net après impôts.

Le récit : 1er achat et ma 1ere revente

 


Encore étudiant, et ayant capitalisé un peu d’épargne grâce au travail saisonnier, et temporaire à droite à gauche, j’ai pu me lancer dans l’immobilier en septembre 2009. Les raisons de ce premier achat étaient simples : de l’argent placé sur un livret qui rapportait que 2%, et pas de projet important sur les 5 ans à venir.

Après 2 semaines de recherche (j’ai dû contacter 10/15 agences), l’une d’entre elle me recontacte pour me proposer un studio. Le prix n’était pas défini, je devais le fixer avec le vendeur. Ni une ni deux je le visite. Le studio est plutôt bien situé (proche arrêt de bus et 10 minutes du centre-ville), se libérait 1 mois plutard, mais des travaux de façade étaient à prévoir.  Il en vient une négociation entre l’agence immobilière pour définir le prix. Je soumets mon offre  au prix de 32 500 euros en argumentant bien mon offre (travaux, vétusté, marché difficile, sérieux de mon dossier et je mets en avant mon apport personnel pour montrer ma réel capacité à acheter) ce qui porte le rendement brut à 12.33% hors frais de notaire. Cette offre est acceptée par le vendeur quelques jours plus tard.

Je démarche dans la foulée 3 établissements bancaires. Les offres de prêt  sont similaires, l’apport est conséquent, l’emprunt se fait sur 10 ans.

Les chiffres de mon 1er achat :
Prix de l’achat : 32 500 euros
Frais de notaire : 3 400 euros
Frais de dossier : 200 euros
Frais de garantie : 0
Frais d’agence immobilière : 800 euros

Mensualité du prêt sur 10 ans : 160.63 euros
Loyer : 334 euros
Rendement brut : 10.86%
Charges mensuel généré par l’appartement : 85
Rendement net : 8.09%
Taxe foncière : 340 euros

Entre la signature du compris de vente, et l’acte authentique, un locataire est retrouvé. Mon achat va bien s’autofinancer, les loyers compenseront bien le prêt affecté à cet investissement.  La signature de l’acte authentique se fait fin octobre 2009 et j’en ai la propriété quelques jours avant mes 22 ans.

Vers le 10/15 novembre je me lasse de cet investissement, je me dis que j’ai mis beaucoup d’argent, que je rembourse uniquement un crédit sur 10 ans, et que je n’augmente pas mes revenus. L’opération est intéressante, mais ne correspond pas à mon caractère : « laisser faire le temps au temps ». Pour développer mon patrimoine je dois agir et non laisser l’argent « dormir » pendant 10 ans.

Le 15 novembre : je revends le studio

 


Je récupère la photo que j’avais prise pendant ma première visite et je poste une annonce sur Leboncoin. Un peu trop élevé au départ (54 000 euros), je baisse mon prix après 1 semaine de quelques milliers d’euros (à 51 000 euros). Après ce réajustement, les demandes fusent et je reçois 15 demandes de visite cette même semaine. Le samedi suivant, j’organise ces visites. 1 puis 2 puis 3 visiteurs passent, et une 4ème pour terminer la journée. Les investisseurs semblent intéressés mais pas d’offre annoncée. La semaine suivante, je recontacte un investisseur pour connaitre sa réponse et cette personne me fait une offrequelque peu en dessous de mon prix de vente (offre à 50 000 euros), mais intéressant tout de même. Nous prenons alors rendez-vous chez un notaire pour en déterminer les modalités.

La vente suit son cours, nous nous retrouvons 2 mois plus tard et l’investisseur dispose bien des fonds. La vente se réalise au prix de 50 000 euros.

Les chiffres de la revente :
Prix de vente : 50 000
Prix d’achats : 32 500
Frais associés : 4 400
Plus-value brute : 13 100 euros
Impôts sur la plus-value : 4200 euros

Plus-value nette : 8 900 euros + encaissement des loyers 996 euros

Je dépose le chèque son mon compte, et récupère mon capital investi avec la plus-value et une question me trotte, et si je pouvais recommencer ?

Je pense retenter l’expérience en tant que promoteur immobilier dans le nord

Réactions :

  • Guillaume de komment devenir riche
    11 Mai 2012 à 07:34 | #

    Faire aussi vite 🙂 Chapeau !!

    Retaill & Co.
    12 Mai 2012 à 06:38 | #

    Les autres ce sont fait un peu plus vite (entre le jour de la vente et la signature du compromis) mais le gain n’était pas de 50% (prix de vente étant limité par le rendement ) ;- )) mais je voulais me faire la main sur les démarches / administrations.

  • Sepa sorcier
    11 Mai 2012 à 08:19 |

    Bravo ! Ca donne la pêche de lire des trucs comme ça de bon matin !
    Pour le prêt, quel était ton apport personnel ?
    Tu immobilisais tant que liquidités que cela ?

    Et comment s’est passé le remboursement anticipé du prêt avec la banque ?

    Répondre
    • Retaill & Co.
      12 Mai 2012 à 06:41 | #

      “Bravo ! Ca donne la pêche de lire des trucs comme ça de bon matin !”
      >> Alors j’ai tout gagné ;- ))

      “Pour le prêt, quel était ton apport personnel? Tu immobilisais tant que liquidités que cela ?”
      >> Mon apport était de 20 000 euros. Oui puisque je voulais une opération qui s’équilibrait. Le rendement était important donc je pouvais me permettre de mettre autant puisqu’il me suffisait de vendre pour récupérer cet argent.

      “Et comment s’est passé le remboursement anticipé du prêt avec la banque ?”
      >> Pas de remboursement puisqu’il n’y avait pas d’hypothèque pour ce faible montant de prêt (16 000 euros). J’ai pu utiliser cet argent pour la réinvestir et eviter de passer par la case “banque / frais”.

      Répondre
  • Pierre-Antoine
    11 Mai 2012 à 11:45 | #

    Salut Alexandre! Belle affaire 😉

    Par contre je ne comprends pas tu dis que des travaux étaient à réaliser mais tu n’en parle pas ensuite ?
    Qu’as tu changer entre l’achat et la revente pour pouvoir réaliser une telle plus-value?

    Était-ce simplement un bien vraiment sous évalué à la base si tu n’as pas réalisé de travaux?

    Et même chose que Sepa sorcier, le déroulement du remboursement anticipé à la banque m’intéresse 🙂

    Merci pour cet article et bonne journée,

    Pierre-Antoine

    • Retaill & Co.
      12 Mai 2012 à 06:59 | #

      Salut Pierre Antoine!

      C’est exact. Lorsque j’ai acheté j’ai insisté sur le fait qu’il y avait la façade à refaire (5 000 euros – le montant devait être bien plus faible je mettais renseigné avant et peu de professionnels maitrisent les coûts de la rénovation) et lorsque j’ai vendu j’ai annoncé que la façade coûterait que 5% du prix de vente.. Le fait de donner un pourcentage permettait d’atténuer le montant des travaux (les appels des travaux ont commencé quelques mois après la vente).

      Oui il était vraiment sous-évalué, ensuite j’ai étonné plus d’un professionnel sur le prix de vente. Ils avaient du mal à vendre à ce prix mais le mien est vite parti parce que j’ai donné toutes les infos sur mon annonce. Les acheteurs potentiels savaient exactement ce qu’ils allaient visiter, connaissaient le montant des charges, l’adresse, et j’avais pu mettre plusieurs photos. Il n’y avait donc pas de surprise à la différence des annonces des professionnels ou des particuliers qui ne mettent qu’une photo ou deux, et mettent un descriptif très léger de leur bien. La transparence permet de gagner du temps et d’aller à l’essentiel.

      Dans une vente il y a une grosse perte de temps dans le cas où le bien est loué. Mais je m’entendais très bien avec mes locataires ce qui me permettait de pouvoir faire visiter sans leur présence. En densifiant les visites ça permet de dire que j’ai beaucoup de visites de prévues et que si d’autres viennent visiter c’est que le bien est intéressant.

      Et d’autres techniques encore permettent d’acheter moins cher ou de vendre plus cher (le dernier studio je l’ai vendu le même prix qu’un autre bien qui se louait plus cher.. j’expliquerai ça ;- ))

      Pas de remboursement car pas d’hypothèque, et ça fait surtout moins de frais lors d’un réinvestissement ;- ))

  • Pierre-Antoine
    12 Mai 2012 à 09:29 |

    Merci pour ta réponse!

    Tu as bien tiré ton épingle du jeu 😉 C’est vrai que la plupart des annonces que l’on voit sont fades. 2,3 photos et une description souvent trop incomplète.
    C’est un gros plus pour faire visiter à des gens qui sont vraiment intéressés car ils ont eu toutes les informations.

    Bonne journée,

    Pierre-Antoine

  • Julien @débuter en bourse
    12 Mai 2012 à 18:30 | #

    Salut Alexandre,
    Vraiment impressionnant, mais comment une agence a-t-elle pu laisser partir un bien décoté de 50% ?

    • Retaill & Co.
      14 Mai 2012 à 09:48 | #

      Parce que nous n’avons pas tous la même information, et que chaque homme la traite différemment. C’est pour cette raison qu’il faut connaitre le marché avant de commencer à acheter, ça permet en un instant de connaitre la valeur du bien.

      Et puis tous les agents immobiliers ne peuvent pas tout acheter lorsqu’une bonne affaire se présente.

  • Al
    13 Mai 2012 à 04:18 | #

    Ça c’est du boulot d’expert, j’aimerais faire aussi “facilement”. Allez hop, je vais faire un tour sur ton forum pour me former !

    A bientôt,

    Al

    • Retaill & Co.
      14 Mai 2012 à 09:49 | #

      Sympa Alex ;- ))

      Ps : je n’arrive pas à aller sur ton blog depuis 2 jours…

  • Rentier du Web
    13 Mai 2012 à 16:41 | #

    Je pense vraiment que je vais pas tarder à investir dans l’immobilier.
    (Article très intéressant)

    • Retaill & Co.
      14 Mai 2012 à 09:51 | #

      N’hésite pas à revenir Thomas.

      Tu lances ton blog j’ai pu voir ;- ))

    • Retaill & Co.
      14 Mai 2012 à 09:51 | #

      N’hésite pas à revenir Thomas.

      Tu lances ton blog j’ai pu voir ;- ))

  • Laurent de Riche Avenir
    13 Mai 2012 à 16:41 | 

    Ce que j’apprécie d’autant plus avec cet article c’est qu’il prouve qu’on a pas besoin d’attendre d’avoir 30 ans passé pour se lancer dans l’investissement ! Félicitations Alex, tu es une sacré source de motivation !

    • Retaill & Co.
      14 Mai 2012 à 09:55 | #

      Merci Laurent ;- )) et je compte bien t’aider pour que tu ai toutes les ficelles pour acheter ta première bonne affaire!

  • Hache Et Fer
    14 Mai 2012 à 05:49 | #

    Bizarrement, cet article est posté en 2012 alors que l’immobilier est dans le rouge, le volume des ventes s’effondre et le nombre de crédits accordés depuis le début de l’année est en très forte baisse.
    On y croit tous à cette fameuse plus value dans un marché spéculatif en plein dégonflage de bulle.
    Même si cette histoire était vraie, au final, ce n’est qu’une anecdote sur un “coup” unique et ca ne fait qu’un bond de 9000€, à Paris, ca ne représente qu’1 m².
    En 2012, essayons de plumer les derniers investisseurs particuliers en mousse pour alimenter la derniere vague de cette chaine de Ponzi alors que tous les professionnels prévoient une baisse de l’immobilier / se retirent du marché en tentant d’empocher les gains.

    • Retaill & Co.
      14 Mai 2012 à 09:58 |

      En 2009 la crise immobilière était déjà là depuis 1/2 ans. J’ai profité de ce moment, comme dit dans l’article, pour négocier et chercher une bonne affaire.

      Mes autres opérations immobilières (j’ai vendu avec plus-values) suivront et celles-ci ont été réalisées en 2010, 2011 et 2012.

      • Hache Et Fer
        14 Mai 2012 à 10:47 |

        Vous avez spéculé sur la bulle en profitant de la bull trap et des années suivantes.
        Chose maintenant impossible et je plains les nouveaux arrivants sur ce marché à la recherche de la fameuse plus value qui n’arrivera jamais.
        La bulle a survécu si longtemps uniquement à cause des milliards d’aides injectés par l’Etat mais, à moins qu’Hollande en relance encore d’autres, la fête est finie et la gueule de bois va être douloureuse.

        • François
          19 Mai 2012 à 19:27 |

          Quel est le problème d’avoir spéculé et réussi ?
          Peu importe l’état du marché, il y aura toujours de bonnes affaires à faire. En période d’euphorie (c’est plus facile) comme en temps de crise (c’est plus difficile mais on trouve…)
          Et puis il n’y a pas que Paris en France… Il y a d’autres marchés permettant des bonnes opportunuités, encore aujourd’hui. Pour preuve, je vous invite à aller lire dans le forum le post sur l’achat que je suis en train de réaliser… ( https://www.retaill-and-co.fr/forum/5-immobilier/6-francois-a-loupe-un-immeuble-de-rapport-a-13.html)

          • Retaill & Co.
            22 Mai 2012 à 18:04 | #

            Merci pour le coup de main François ;- ))

    • Arnaud
      20 Juin 2012 à 20:56 | #

      Bonjour,
      je ne suis pas d’accord avec vous.
      La réussite de cette spéculation n’est pas liée à la hausse de l’époque puisque l’opération c’est faite en l’espace de quelques semaines.
      Même un marché immobilier en hausse ne grimpe pas aussi rapidement.
      Il a simplement appliqué le principe d’acheter à prix bas et revendre à prix fort. Ce principe peut s’appliquer même en tant de crise.

      • Arnaud
        20 Juin 2012 à 21:23 |

        Ma réponse au dessus est pour Hache et Fer.
        Je suis parfaitement d’accord avec le point de vue de Retaill & Co.

  • Entrepreneur débutant
    14 Mai 2012 à 13:08 | #

    Franchement bravo à toi Alexandre!

    Tu es jeune mais en sais infiniment plus que la plus part des gens…

    Je commence à m’intéresser très sérieusement à la bourse et l’immobilier en espérant me lancer prochainement.

    Je suis d’ailleurs en train de créer un autre blog sur ce sujet et mon premier article portera sur une formation d’Olivier Seban que j’ai récemment suivi.

    Merci encore pour tes retours d’expérience, c’est vraiment intéressant!

    • Retaill & Co.
      22 Mai 2012 à 17:21 |

      Merci à toi et pour tes encouragements! ;- ))

      Un blog en plus d’entrepreneurdebutant.fr ?
      N’hésite pas à te présenter, et parler de tes blogs sur mon forum.

      Tu pourras lire mon ebook fin mai, il permet de poser les bases sur ma méthode d’investissement “Retaill and Co.”.

  • Robot de trading
    17 Mai 2012 à 20:33 | #

    Je viens de découvrir ce blog,

    Du toupet, un soupçon d’insolence cela me plait je place ce blog dans mes favoris je reviendrai c’est sur 😉

    • Retaill & Co.
      22 Mai 2012 à 17:48 | #

      Merci Robot Trading / jérémy ;- ))

      J’ai un pote qui met en place des logiciels pour la finance ;- ))

  • zmasters
    22 Mai 2012 à 18:04 |

    Un joli coup!

    Je remarque aussi énormément d’impôts sur la plus-value! Arf dommage mais bon c’est toujours du bénéfice net une fois payé.

    • Retaill & Co.
      22 Mai 2012 à 18:52 |

      3-1 = 2 alors c’est toujours tout bon.

      Il est bien normal de devoir payer des impôts sur un bénéfice, sinon comment l’état pourrait’il fonctionner ;- ))
      Il est vrai que ça serait mieux dans ma poche qu’ailleurs.

      En revanche sur la vente de mon dernier parking l’agence Square Habitat me prend 280 euros de droit de mutation (la je vais passer un petit coup de téléphone!)

  • Martin
    24 Mai 2012 à 09:55 | #

    Bonjour Alex

    Intéressant, tu me fais penser à Olivier Seban qui parle d’acheter en dessous de la valeur de marché et revendre au dessus… Il y a pas mal d’opportunités qui me semblent intéressantes, il faudrait discuter ensemble.

    Sinon que penser de la revente de voitures ainsi? Genre tu achète une voiture pas très belle, tu l’achète après bonne négo, tu la fais retaper – de préférence par un petit garage bon marché – tu la polishe bien, tu prends de très belles photos, tu la mets 20% au dessus du prix du marché quitte à attendre quelques semaines avant de trouver preneur et tu empoche la différence?

    L’intérêt me semble double: pas d’impôt sur la plus-value (?) et un capital de départ nécessaire plus faible?

    • Retaill & Co.
      26 Mai 2012 à 06:10 |

      On me parle assez souvent d’Olivier mais je ne sais pas ce qu’il propose (ça doit ressembler de près ou de loin à ce que je dis alors ;- ))

      C’est un marché, mais acheter et revendre un bien qui perd de sa valeur avec le temps je trouve que ça ne vaut pas le coup. Pas d’impôts sur la plus-value dans le cas où tu n’en fais pas plus de 5 par an. Le fisc veille au grain.

    • Retaill & Co.
      26 Mai 2012 à 06:10 |

      On me parle assez souvent d’Olivier mais je ne sais pas ce qu’il propose (ça doit ressembler de près ou de loin à ce que je dis alors ;- ))

      C’est un marché, mais acheter et revendre un bien qui perd de sa valeur avec le temps je trouve que ça ne vaut pas le coup. Pas d’impôts sur la plus-value dans le cas où tu n’en fais pas plus de 5 par an. Le fisc veille au grain.

  • Martin
    27 Mai 2012 à 04:59 |

    Il investit dans l’immobilier en fait. Merci pour ta réponse en tout cas 🙂

  • david
    30 Mai 2012 à 20:23 |

    Bonjour Martin et Alexandre

    Belle opération!!! Effectivement Olivier SEBAN donne des stratégies similaires. J’ai suivi tous ces séminaires. Il y a 4 ans j’ai voulu investir dans l’immobilier mais sans connaissance et expérience j’étais paumé. Grâce au formation SEBAN j’en sais suffisamment pour avoir fais une opération similaire.Et bingo ma plus value devrait s’élever à environ 44 000€. je pense le vendre l’été prochain afin d’éviter l’impot sur les plus values.
    Bon succès à toi
    David

    • Retaill & Co.
      01 Juin 2012 à 06:47 |

      Bonjour David,

      Avec les lois de finances de 2012 tu attends un peu pour baisser l’impôt sur ta plus-value?
      Pas mal ton coup, quelle était ta mise?

      Merci, également à toi aussi!
      je fais un tour sur ton blog

      Alex

  • david
    01 Juin 2012 à 10:17 |

    Bonjour Alexandre
    Pour mon dernier investissement nous avons fais un crédit à 117%. Donc tout à été financé. Je préfère garder mon cash au cas une très belle affaire me tombe dessus.
    Si tu le souhaites je pourrais t’en parler plus longuement 😉
    je suis en train d’en conclure une nouvelle avec une petite maison. Si le crédit est accordé je t’en parlerai plus amplement prochainement

    • Retaill & Co.
      05 Juin 2012 à 05:55 |

      Ca m’intéresse toujours de pouvoir discuter de nos investissements respectifs ;- ))
      Le rendement devait être bon, ou tu as fait un crédit long?
      Tu peux en parler plus longuement sur mon forum https://www.retaill-and-co.fr/forum.html

      Bonne chance pour la maison alors!

      • David
        20 Juin 2012 à 16:25 |

        Salut retaill
        J’espère que tout roule pour toi!
        Bon j’ai le prêt pour la maison mais j’ai du faire des
        Concession! Apport 9000€ c’est chiant! Objectif de l’opération! Travaux d’agrandissement
        C’est a dire gagner 18 m2 à moindre coût! Y habiter 1 an puis revendre 2% au dessus du marché!
        Cout de l’opération achat maison de 55 m² 144000 € net vendeur! Apport 9400€
        Travaux pour faire un plancher a négocier. Apres une estimation possibilité de revente apres travaux
        190 000€ pour 75m2 environ! D’ou un plus values environ 50 000€. Je te tiens au courant. Voila comment augmenter ses revenus grace a l’immobilier!!!

  • Amin
    15 Juin 2012 à 08:42 |

    Salut,

    Je n’étais pas venu sur ton blog depuis un moment.
    Cette histoire est très inspirante, comme quoi il faut oser…

    ça me rappelle l’histoire que raconte robert t. kiyosaki dans père riche père pauvre.
    Mais lui, c’était dans la même journée il me semble !

    Bien joué en tout cas.

    • Retaill & Co.
      20 Juin 2012 à 15:52 |

      Salut Amin,

      J’en ai entendu parlé de ce livre, à force je finirai par le lire!

      Les autres opérations arrivent derrière ;- ))

  • Didier
    16 Juin 2012 à 15:01 |

    @Amin

    De toutes façons les délais sont un peu fictifs. En effet, si décider de vendre et trouver un acquéreur peuvent se faire rapidement, il y a toujours des délais que l’on maîtrise peu ou pas. Pour une vente immobilière par exemple : délai de rétractation, purge du droit de préemption, condition suspensive d’obtention du prêt…

    La formulation “je n’ai détenu ce premier studio que 2 semaines” est quelque peu trompeuse. Tu as détenu le bien le jour de la signature de l’acte authentique d’achat et tu l’a perdu le jour de la signature de l’acte authentique de vente. Le délai entre les deux doit être plus proche de 3 mois que de 15 jours. Il est d’ailleurs facile de s’en persuader avec les chiffres que tu donnes. Effectivement, si cela n’était pas le cas tu aurais vendu une véritable poule aux oeufs d’or. Tu as avoué avoir touché 996 € de loyers ce qui ferait presque 500 € par semaine…

    Cela ne remets bien sûr pas en cause l’intérêt de l’opération…

    • Retaill & Co.
      20 Juin 2012 à 15:54 |

      Exactement Didier, tout dépend comment on regarde les dates.

      Le but était de mettre l’accent sur le temps de détention.

  • Bérenger – conseils bégaiement
    25 Juillet 2012 à 07:35 |

    Salut Alex,

    je découvre tout juste ton blog et je dois dire que je suis assez stupéfait… C’est rare de trouver quelqu’un d’aussi jeune et d’aussi mature dans sa manière de concevoir le business, tu as un très beau parcours !
    Je suis en train de me constituer tout doucement un petit capital, que j’aimerai pouvoir investir d’ici 2 à 3 ans, d’ici là, je vais suivre régulièrement ton blog pour en apprendre un maximum ! Merci à toi et bonne continuation

    • Retaill & Co.
      26 Juillet 2012 à 19:58 |

      Bienvenue Bérenger, et merci!
      Au plaisir de pouvoir répondre à tes interrogations.
      Il est nécessaire de commencer par se constituer un capital afin d’investir ensuite.

  • Klr29
    25 Novembre 2012 à 18:40 |

    Salut Alexandre !

    Belle opération que tu as faite là 😉

    J’aimerais moi aussi faire un achat-revente afin de me constituer un capital rapidement mais il y a une question qui me trotte dans la tête : qu’est-ce que je dis à mon banquier ? Est-ce que je peux lui dire que je compte revendre l’appartement en peu de temps ? Est-ce que ça ne sera pas “mal vu” par la banque qui risque alors de refuser de m’accorder un prêt ? Ou vaut-il mieux que je lui fasse croire que c’est pour un investissement locatif ? (je ne peux pas lui dire que c’est pour ma résidence principale car je suis actuellement propriétaire de cette dernière).

    Je suis un peu perdue, j’aimerais avoir l’avis d’un expert 😉

  • François d’Objectif-Tune
    26 Novembre 2012 à 11:24 |

    Bonjour Klr29,

    Le problème si vous parlez de l’achat/revente à votre banquier, ce n’est pas qu’il refusera de vous accorder un prêt (ça il le fera si votre dossier tient la route), c’est qu’il refusera de négocier les indemnités de remboursement anticipé et autres
    Alors ne dites rien, et négociez surtout les IRA !

  • lounat
    18 Janvier 2013 à 12:57 |

    Bonjour,

    Je souhaiterais faire l’achat d’un studio pour le revendre immédiatement. Ce sera mon premier investissement d’achat-revente. Pensez-vous qu’une plus-value de 12000 Euros nette soit intéressante. (Je déduis les frais de notaire à l’achat et le paiement de la plus-value aux impôts). Si ce n’est pas le cas, à votre avis à partir de quel montant estimez-vous qu’un achat-revente soit intéressant ?
    Merci de votre réponse
    Lounat

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *