combles

Les points à vérifier avant d’aménager vos combles

Dans le cadre de l’aménagement d’un comble, le premier réflexe de chaque propriétaire est de penser au budget. Sur ce point, il conviendra de bien se renseigner, parce qu’il s’agit d’un investissement nécessitant une dépense conséquente. Mais, il n’est pas le seul élément à prendre en compte avant d’entamer le projet. En effet, d’autres points sont à vérifier.

Les combles sont-ils aménageables ?

Contrairement à ce que l’on pense, tout comble n’est pas aménageable. Effectivement, lorsque la pente de la toiture est inférieure à 30°, alors, il est impossible de réaliser des travaux. Dans ce genre de cas, on parle également de combles perdus. Ainsi, pour le rendre habitable, il faudra procéder au changement de la charpente ou à une surélévation maison. Par contre, si la pente du toit est supérieure à 30 °, il est tout à fait envisageable de procéder à l’aménagement sans réaliser beaucoup de travaux, car il s’agit de combles aménageables. Dans les deux cas, il est toujours nécessaire de vérifier si le plancher est capable de supporter le poids de l’aménagement. En cas de doute, il conviendra de faire appel à un expert qui évaluera la solidité ainsi que la faisabilité de votre projet.

Comment procéder à l’isolation ?

Il faut savoir que la toiture ou le comble est responsable de la perte de 30 % d’énergies générées à l’intérieur d’une maison. Cela signifie qu’un manque ou un défaut d’isolation entraîne un impact négatif non seulement au confort thermique, mais également au budget du ménage en alourdissant la facture énergétique. Aussi, pour éviter cela, il est préférable de choisir des isolants de qualité possédant des performances testées car ces derniers vous feront économiser sur vos factures énergétiques à vie. Mais, à part l’isolation thermique, il ne faut pas non plus négliger l’isolation phonique des combles. Celle-ci est d’autant plus importante, si l’on souhaite éviter la propagation des bruits à l’intérieur de la maison.

Quelles sont les démarches administratives à faire ?

La loi n’est pas muette en matière d’aménagement des combles. Effectivement, même si les travaux d’installation d’une chambre sous comble ou d’une salle de bain sous comble ne modifient pas l’aspect extérieur de l’habitation, il faudra toujours faire une demande d’autorisation. Celle-ci dépend toutefois de la nature des travaux. Si l’aménagement vise à créer une surface habitable de plus de 20 m², dans ce cas un permis de construire est requis, en dessous, une simple déclaration suffira. En dehors de ces formalités, il est aussi nécessaire de se renseigner sur les impôts à payer, l’assurance et la Règlementation Thermique  2012.

Retrouvez tous nos articles dans la catégorie Maison en cliquant ici

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *