logo-lego-1946

Mon 3 ème business en 2006 : les légos (+ mieux vendre en variant les sites)

Pour ce 3 ème petit business j’y ajoute un nouvel élément : mon patrimoine au moment où j’ai pu réaliser ces gains.

Il m’arrivait et il m’arrive toujours par plaisir de parcourrir les brocantes de mon département. Je trouve l’ambiance sympa, ça permet de respirer, de se retrouver en famille et de passer un bon moment le temps d’un week-end. Parfois je suis chineur, et parfois vendeur de mes bricoles qui n’ont plus d’utilités.

Comme tout marché, il y a une offre, une demande et au milieu un prix qui permet les échanges entre les deux personnes. Intéressé lorsque j’étais petit par ces jouets, je mettais arrêté lors de la grande braderie de Tours qui à lieu chaque premier week-en de septembre sur un brocanteur qui proposait un camion en légo jamais déballé mais dont le modèle m’avait interpellé (c’était une pièce qui avait quelques décennies).

Le marché du légo :


– la demande : toujours présente et active,
– les produits : ils perdent très peu de valeur dans le temps, ne sabiment pas et ne sont pas encore dépassés par les jouets moins traditionnels. Les légos peuvent être considéré comme “valeur refuge”, et certains s’amusent même à les collectionner.
– l’offre : certains vendeurs méconnaissent la valeur de leur butin, parfois ils veulent aussi s’en débarraser et ne connaissent pas Internet ou ne veulent pas s’y intéressé.

Les affaires que j’ai pu réaliser en 2006

 

  • le camion : prix d’achat 23 euros prix de revente 110 euros (vendu en 3 semaines : le temps de bien préparer la vente sur ebay),
  • 1 lot de légo pirate : 60 euros ; revendu dans la foulée sur ebay au prix de 135 euros,
  •  1 lot de légo chateau : acheté et négocié au prix de 55 euros revendu pour 140 euros.
  • Au noël dernier dans les rayons d’une grande surface à Tours Nord j’ai pu trouver en passant dans le rayon jouet quelques promos à moins 50%.

11 boites étaient disponibles pour 365 euros. A ce jour 2 boites sont déjà parties pour la somme totale nette de 105 euros (je compte surtout pouvoir liquider ce stock pour le prochain noël).


Quel site utiliser pour vendre sur Internet ?


Depuis 2010 les site sur Internet se multiplient : ebay, priceminister, leboncoin, ebay petites annonce, …

Chaque site possède une approche client différente :

  • sur leboncoin les personnes cherchent plutot de la proximité (bien que le site tend vers une approche comme ebay, avec particuliers et professionnels mélangés), la prise de contact est rapide (via le téléphone) et parfois la vente peut se faire très rapidement (j’ai souvent mis des objets à vendre qui partait dans la soirée!),
  • sur ebay le marché est moins dynamique, les acheteurs ont plus d’outils de comparaison prenent plus de temps, sont “noyés” dans des critères de sélection et de recherches. Il faudra donc privilègier ebay si votre statut est celui d’un profesionnel et que vous souhaitez vendre en quantité des produits.

    Bilan financier des 3 business présentés

Achats138 euros
Chiffre d’affaires385 euros
Bénéfices247 euros

 

Mon patrimoine en 2006 à 19 ansMontant
Compte courant400
Livret Jeune1500

Comme présenté dans mon article “Officiel” je disposais de 1 900 euros net de dette en 2006 à 19 ans(il y a 4 ans) et maintenant le capital de plusieurs apparements / parkings revendu ou en vente.


Conclusion et pro-activité

Ne rien négliger et toujours commencer par faire des petits achats pour tester et y gagner son week-end, ou le temps passé à mettre en vente. Il ne faut pas compter son temps au départ pour trouver ces petites opportunités, ça doit être un plaisir avant tout car le gain ne peut-être que limité. Mais gagner le temps d’un soirée, d’un week-end 100 euros est toujours bon à saisir.

Même si j’ai étais tenté au Nöel dernier par le rachat de ces boites, je ne pense pas m’y intéresser de nouveau (sauf si le stock est conséquent, je regarde sur le boncoin les lot à 400 euros minimum).L’évolution du montant des affaires grandit au fil du temps, parceque vous avez envie de gagner plus.

Sans vous en rendre compte vous investissez plus, portez des montants plus important et c’est l’effet boule de neige et votre patrimoine qui grossit.

1 000 euros me paraissait énorme à cette époque, puis 5 000, puis 10 000 : ensuite vous comprenez ce que veulent dire ces chiffres sur le marché, et vous achetez des produits encore plus gros ; des appartements par exemple ;- ))

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *