solution credit bancaire argent

Quelle solution contre le découvert bancaire

Le recours au découvert bancaire s’est généralisé en 2018, avec des frais parfois conséquent pour les Français. Pour y échapper, le crédit conso s’impose comme une alternative toujours plus attractive, notamment grâce à l’essor des comparateurs de crédit en ligne.

Généralisation du découvert bancaire en 2018

solution credit bancaire billet euros

Selon les données collectées par la Banque de France, les Français ont de plus en plus recours au découvert bancaire pour leurs dépenses courantes. Autrefois motif de honte, le découvert bancaire semble donc être devenu, pour certains, une nécessité pour boucler ses fins de mois ou financer un achat d’équipement. A titre d’exemple, le montant cumulé des découverts des comptes courants Français au deuxième trimestre 2017 s’est chiffré à 7,6 milliards d’euros.

La Banque de France souligne que ce montant est le plus élevé depuis 1993, année de la première mesure du découvert des Français. Cette situation, pour le moins préoccupante sur le pouvoir d’achat des ménages, s’avère être une bonne affaire du côté des banques.

En effet, les établissements bancaires pratiquent des taux élevés dans le cadre des découverts autorisés, et encore plus élevés dans le cadre des découverts non autorisés. Selon la Banque de France, le taux moyen de découvert en France est légèrement supérieur à 10 %, ce qui excède largement celui d’un crédit en ligne au meilleur taux.

Cet essor du découvert bancaire chez les Français en 2018 s’est accompagné, toujours selon la Banque de France, d’un recul du crédit renouvelable. En effet, les encours de crédit renouvelables ont chuté pour atteindre 20,2 milliards d’euros, contre plus de 30 milliards d’euros en 2006. Autre conséquence de la crise économique, le nombre de ménages endettés en France est tombé à 46%, un taux historiquement bas. Pour plus d’informations sur le credit renouvelable, cliquez ici.

Le découvert bancaire : une mauvaise affaire

Dans ces conditions, le découvert représente une source de revenus non-négligeable pour les banques, dont les marges ont été si réduites que nombre d’entre elles ont décidé de facturer à leurs clients des frais pour la gestion d’un compte courant en 2018.

Davantage ponctuel, le découvert bancaire semble donc être devenu un véritable produit d’appel pour les banques, qui n’hésitent plus à le mettre en avant pour booster leurs ouvertures de comptes.

Cette philosophie se retrouve également du côté des banques en ligne, qui sont même prêtes à réduire leurs taux de découverts non autorisés. Or, cette généralisation du découvert bancaire risque de se traduire par un accroissement de l’endettement : selon la Banque de France, près de la moitié des ménages remboursement à la fois un crédit immo et un crédit conso supportent en outre un découvert bancaire. A titre de comparaison, seuls 16% des ménages ne supportant aucun crédit ont recours au découvert bancaire.

Dans ces conditions, réfléchissez bien avant de vous engager dans un découvert bancaire avec un taux d’intérêts à deux chiffres. Et avant de prendre votre décision, n’hésitez pas à comparer les taux de crédit en ligne, grâce aux fonctionnalités avancées d’un comparateur en ligne.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *